Comment extraire la resine du cannabis ?

L’extraction de la résine de la plante de cannabis est un art pratiqué par de nombreux autoproducteur. Avec un peu d’effort, ils peuvent obtenir un rendement élevé à partir des débris de feuilles produits. La concentration de glandes résineuses dans ces restes de récolte est nettement plus faible que dans les bourgeons. Toutefois, elle n’est en aucun cas négligeable. En effet, en utilisant l’une des méthodes existantes pour extraire la résine, vous pouvez obtenir une bonne résine CBD.

La résine CBD faite maison a une forte concentration de cannabinoïdes tels que le THC, le CBD, le CBN, etc. Ainsi, ses effets sont plus puissants que ceux du cannabis dont il provient. Mais quelles sont les méthodes d’extraction de résine les plus utilisées pour produire une sélection du meilleur hash CBD ?

Méthodes traditionnelles 

L’une des anciennes méthodes les plus connues est très simple et très utilisée au Maroc. Elle consiste à placer une maille fine pour tamiser le hasch au-dessus d’un seau, à placer les bourgeons sur la maille et à la recouvrir fermement de plastique pour que rien ne s’échappe. Voir l’article : Qui peut vendre du CBD ?. Une fois cette préparation effectuée, vous prenez deux bâtons et les battez pendant un long moment jusqu’à obtenir une bonne quantité de hasch. 

Comme inconvénient, lorsque le matériau herbeux est battu, les glandes résineuses ne sont pas les seules à être libérées. Ainsi, si vous le battez trop, vous brisez de petits morceaux de matière végétale qui se mélangent à la résine et réduisent la pureté du produit final.

Une autre méthode bien connue pour extraire la résine de CBD est celle utilisée pour obtenir le charas. Cette extraction est réalisée avant la récolte des plantes, lorsqu’elles sont encore dites « vivantes ». Pour ce faire, vous passez les mains sur les bourgeons afin que la résine s’y colle jusqu’à obtenir une bonne quantité. Pour la récupérer, grattez soigneusement.

S’il est bien collecté, ce hasch a une grande pureté et une couleur sombre très caractéristique. Il est typique des régions du Pakistan, de l’Inde et de l’Himalaya, où les variétés sativa sont cultivées. Ce qui fait que ce hasch est assez psychoactif.

Méthodes actuelles 

La méthode la plus simple et la plus utilisée parmi les producteurs est l’extraction sèche de la résine. Pour ce faire, vous séchez la matière végétale. Lorsqu’elle est sèche, vous la mettez au congélateur. Avec le froid les trichomes se différencient beaucoup mieux. Une fois qu’elle est suffisamment refroidie, utilisez des tamis pour différencier la résine de qualité.

La façon la plus simple d’obtenir de la résine sèche est d’utiliser un broyeur pour le pollen. Ces broyeurs ont une grille en bas qui permet au pollen de passer à travers lorsque vous broyez vos bourgeons. De cette façon, vous pouvez accumuler un peu de résine chaque fois que vous roulez un joint.

Si vous avez une petite quantité de matière végétale ou vous voulez faire vos premiers essais dans le monde des extractions, le mieux est d’utiliser un Hash Shaker. C’est un outil simple qui vous permet de faire vos petites extractions facilement. Par contre, si vous avez une plus grande quantité de matière végétale, le plus conseillé est d’utiliser un Pollinator. Ayant plus de capacité, cet outil a un tambour réalisé avec le tamis déplacé par un petit moteur à l’intérieur. Ainsi, vous introduisez les restes de la récolte bien refroidis à l’intérieur du tambour et il est fait pour tourner de sorte que le mouvement sépare les trichomes.

Extraction de l’eau

Une autre méthode très répandue est l’extraction de la résine à l’eau. Dans cette méthode la matière végétale est à sécher et à refroidir pour favoriser la séparation des trichomes. Cependant, les tamis utilisés sont de différentes tailles. Cela permet ainsi de recueillir et de séparer les trichomes de différentes tailles et qualités.

Pour réaliser cette extraction de résine, vous pouvez utiliser une machine dans laquelle vous mettez la matière végétale avec de l’eau et de la glace. En effet, plus elle est froide, meilleure est l’extraction. Cette machine centrifuge le mélange pour séparer les trichomes qui sont mélangés à l’eau. Ensuite, l’eau est passée à travers les tamis et de cette manière la résine de CBD est récupérée facilement et avec une grande efficacité.